Espace PRO

Découvrez toutes les informations utiles
aux professionnels et acteurs du tourisme
en Haute Bretagne

Covid-19 : Évaluation des conséquences sur l'activité des professionnels

Enquête sur les conséquences de l'épidemie Covid-19 sur l'activité des professionnels du tourisme
Ille-et-Vilaine
23/04/2020

Les résultats de l’enquête partenariale quant à l’impact de l’épidémie sur l’activité des professionnels d’Ille-et-Vilaine sont disponibles. Dans l’expectative, inquiets et avec de nombreuses attentes, les professionnels du tourisme doivent faire face à cette situation inédite.

 
 
 

Une enquête pour mesurer les conséquences du Covid-19 sur l’activité des professionnels

Le Comité régional du tourisme, associé à la Région Bretagne, les Agences de développement touristique bretonnes, les Offices du tourisme ainsi que les réseaux professionnels du secteur (UNAT, NEB, UBHPA, FNHPA, ADEL, UMIH, CCI Bretagne*), ont lancé une enquête du 9 au 15 avril 2020 auprès des hébergeurs, équipements culturels et de loisirs, agences évènementielles et réceptives. A l’échelle de l’Ille-et-Vilaine, plus de 850 réponses ont été réceptionnées.
 
 

Les répercussions sur les emplois touristiques

Avec 82 % de structures touristiques fermées en Ille-et-Vilaine, les professionnels du tourisme ont dû s’adapter à la situation. Dans ce cadre, 90 % des structures interrogées employant des salariés ont décidé de recourir au chômage partiel, soit plus de 2 500 salariés concernés par cette situation (dont 51 % de salariés attachés au domaine de la restauration).
 
Par ailleurs, la situation génère également des conséquences sur l’emploi saisonnier. Dans l’expectative quant à une date éventuelle de reprise, une majorité de professionnels préfèrent attendre d’observer l’évolution et d’en savoir plus concernant les modalités du déconfinement avant d’agir sur ce sujet (60 % pour l’embauche de saisonniers longue durée** et 71 % pour les mois de juillet et août). Pour autant, concernant les saisonniers longue durée, 29 % des structures ont dorénavant décidé de décaler les dates de contrat lorsque 23 % ont préféré annuler le(s) contrat(s).
 
 

Un chiffre d’affaires fortement impacté

L’appel au confinement stoppant net l’activité touristique, les professionnels impuissants face à la situation, constatent la forte diminution de leur chiffre d’affaires. En mars, 85 % des structures enregistrent une perte de chiffre d’affaires supérieure à 50 %. En avril, la baisse s’accentue avec 94 % d’entreprises qui indiquent une perte de chiffre d’affaires supérieure à 50 % : pour 88 % d’entre elles la perte est totale sur le mois d’avril, par rapport à 2019.
 
En conséquence le nombre de séjours et prestations annulés ou reportés est élevé et les réservations sont en dessous des chiffres habituels : l’avant-saison, c’est-à-dire, les mois d’avril, mai et juin, enregistrent respectivement plus 80 % de baisse des réservations et les mois d’été (juillet et août), 70 %...
 
 

Les professionnels du tourisme dans l’expectative et soucieux de la reprise

Force est de constater des indicateurs touristiques au plus bas et ajoutant à cela le manque de projection, de visibilité quant à l’avenir, les professionnels du tourisme sont inquiets. Quand aura lieu la reprise touristique ? Quelles seront les modalités de celle-ci ? Comment vont réagir les clientèles ? Il s’agit d’autant de questions sans réponses à ce jour. Malgré cela, la plupart des prestataires touristiques d’Ille-et-Vilaine sont conscients que la reprise sera lente et difficile. C’est pourquoi, les professionnels comptent sur un soutien des acteurs institutionnels.
 
 

Les attentes des professionnels vis-à-vis des acteurs institutionnels

Outre un soutien financier (souhaité par 68 % des répondants), des actions de communication sont également escomptées, principalement à destination du marché français et breton, avec une orientation vers la cible "Famille". 85 % des professionnels plébiscitent l’usage des réseaux sociaux pour communiquer pendant et post-confinement. Dès lors, Ille-et-Vilaine Tourisme s’engage à proposer des actions dans ce sens aux professionnels du tourisme dans l’objectif de les soutenir au moment où l’activité pourra reprendre.
 
 
 
 
 
Roseline Rouillard, Directrice de l'agence, a eu l'occasion de s'exprimer sur les conséquences du Covid-19 quant à l'activité des professionnels sur la chaîne TV Rennes le 23 avril  (début de l'interview à 07:01 minutes).
 
 
 
* Union Nationale des Associations de Tourisme, Nautisme en Bretagne, Union bretonne de l'hôtellerie de plein air, Fédération nationale de l'hôtellerie de plein air, Association des équipements de loisirs de Haute Bretagne, Union des métiers et des industries de l'hôtellerie, Chambre de commerce et d'industrie de Bretagne
** de Mars à Octobre


 
Tags: 
Retour en haut de page